De la récupération de mots – bafouille 6 –

Petit ange au goût de l’éternel,

Servant mon cœur de souvenirs

Bercés par cette douce ritournelle,

J’aurais, pour toi, imaginé l’avenir.

.

Se l’autoriser aurait, à regret,

Altéré nombre de circonstances.

Mais le printemps qui aujourd’hui naît

Fait éclore en moi de la connivence.

.

L’ange passe faisant de ma discrétion

L’activeur d’une consciente aphasie,

Je crève au-delà de la raison

De te permettre une place dans ma vie.

.

Une vie si douce à inventer

Chantant la floraison de ma Rose.

Une vie si farouche à cultiver

Rendant précieux l’ecchymose.

.

Mais cet ange que l’on imagine,

A travers nos rêves asexués,

Ne rend les ambitions anodines

Quand les saisons passent et vient l’été.

.

Petit ange au goût de l’éternel

Guidant mes espoirs innocents,

Bercés par ce désir charnel

Du bout de mes doigts tremblants.

.

Au diable… je me l’accorde

Plaisamment à te supposer,

Avec toutes mes émotions en horde,

Je me laisse enfin aller…

Publicités

2 réflexions sur “De la récupération de mots – bafouille 6 –

disez qu'que chose !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s